aller à la navigation

3) les réactions des réalisateurs face à la censure, en prenant pour exemple les cas de Howard Hawks et Fritz Lang

Howard Hawks est confronté à la censure pour la première fois avec son film Scarface. Tourné en 1931, ce dernier devra être retravaillé trois fois avant d’apparaître sur les écrans de cinéma américains. Scarface deviendra alors « Scarface, la honte d’une nation », du fait que ce film fait d’un gangster un quasi - héros, montrant une alternative à la vie de simple citoyen que mène la majeure partie de la population, alternative sur laquelle de nombreux spectateurs veulent prendre exemple.
nous noterons donc, une certaine persévérance de la part de Howard Hawks dans la production de son film, face à la censure, il aura également préféré autocensurer ou encore modifier quelques scènes trop exagérées ou trop « malsaines » aux yeux de l’état.

Fritz Lang, lui, a connu la censure avec plusieurs films, mais nous ne prendrons que pour exemple « M. le maudit », datant de 1932, et avant -dernier film avant que son réalisateur ne décide de s’exiler courrant comme risque d’être arrêté.
Comme vous pouvez le comprendre, Fritz Lang n’était pas apprécié du gouvernement allemand qui n’hésitait pas à le censurer.
Pour en revenir à la réaction de Fritz Lang, il n’a rien pu faire pour défendre son film, sachant que celui – ci, et le fait qu’il soit juif, l’ont découragé dans sa carrière de réalisateur en Allemagne. ce sera donc à la fin des années cinquante, l’orage passé sur l’Allemagne, que Fritz Lang y retournera.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 6 articles | blog Gratuit | Abus?